Le Parrain

« Faîtes vous plaisir, le reste est anecdotique »

Sebastien Chaigneau, l’un des meilleurs traileurs au monde, en témoigne sa 2ème place acquise sur le célèbre UTMB (Ultra Trail du Mont Blanc) en 2009 derrière un certain Kilian Jornet, nous fait l’immense honneur d’être à nouveau le parrain du Trail des Baous.Pour lui, c’est un peu comme un retour à la maison…Il nous livre ici, une partie de son histoire avant de venir une nouvelle fois partager un moment avec vous le 6 Novembre prochain.

Son histoire

J’ai débuté le vélo à Châtellerault, dans la Vienne. A 6-7 ans, je remportais les courses régionales,j’aimais ça, mais je m’ennuyais. L’athlétisme est venu par hasard, avec les cross du collège. J’ai fini 3ème et j’y ai pris goût. J’ai donc zappé le vélo pour me tourner vers l’athlétisme. En minime, je réussi des bons chronos sur 1000m en 2min50, puis je me tourne vers le 800 (1min56), le 1500 (3min56) et le 3000 steeple(9min15).

Préparant un bac sciences biologiques, puis un BTS bio technologie, j’ai dû stopper avec le sport en compétition, et je suis partis travailler à Marineland à Antibes, dans le département recherche.

J’intègre ensuite l’armée et plus particulièrement les chasseurs alpins, où j’ai gravit une trentaine de sommet pour 45 000 mètres de dénivelé.  Je me suis remis au sport à Saint Jeannet, près de Nice (06) via l’escalade. Petit à petit, j’allais en courant aux différents spots, pour au final, me consacrer à ma nouvelle passion, le trail running.

 Ses débuts en Trail

En juin 2001, je m’inscris à un Trail de 50km pour 2800m de D+,  alors que je n’avais pas couru depuis 8 ans, et pas plus de 10 km.

Lors de ce trail au Mont Férion, j’ai vécu une leçon d’humilité. J’avais zéro expérience, je suis parti avec des ravitos fait maison. J’avais pilé des amandes et des noix, que j’avais mélangées à du lait. C’était mon gel. Evidemment j’ai eu des problèmes intestinaux ! Mais pas question d’arrêter, j’ai fini 18ème en 6h06. Je n’arrivais même plus à marcher, je me suis endormi dans ma voiture sans m’en rendre compte.

J’ai appris de ces erreurs, et je suis resté sur des distances de 20 à 30 km, en retravaillant les bases telles que la VMA, séances seuils, éducatifs… Pendant plusieurs années j’apprend à me connaitre sur du trail court distance, comment musculairement je réagi, physiquement… Par la suite, j’intègre quelques long trail tels que la traversée des Alpes en étape,  et l’Ultra du Verdon. Je participe à l’ancien UTMB en 2003.

Le passage à l’Ultra se fait en 2005, pour la diagonale des fous à l’île de la Réunion.  Je finis 3èmederrière deux réunionnais. En 2006 et 2007, je me lance sur l’UTMB mais je commets des erreurs d’équipements la première année, la seconde j’étais surentrainé, la motivation n’y était pas.

En 2008, je finis l’UTMB avec Pascal Blanc, lors d’une super édition partagée à 2. On finit 20ème.  Cela reste un très bon souvenir. L’Ultra Trail du Mont Blanc 2009 a été une édition particulière, mon objectif était la diagonale des fous, mais je me sentais tellement bien sur cette UTMB, que j’ai voulu battre mon record. Je finis 2ème, derrière Kilian Jornet, et devant Kabou, qui deviendront mes amis.

Aujourd’hui je me sens en pleine forme, à 40 ans, je prend du plaisir comme jamais à courir en montagne, avec mes amis, ma femme et mes enfants autours de moi. Ils sont les plus importants dans le maintient de mon bien-être et de mes performances.

Ses données physiologiques

– Lieu de résidence : Thorens-Glières (74 )
-Née le  23/02/1972, à Châtellerault (Vienne)  40 ans
– 1m74, 62kg
– FCM : 194
– FC au repos : 38 au réveil, 40 dans la journée
– VMA : 22km/h

Retrouvez plus d’informations, suivez son actualité… sur : sebchaigneau.com/fr 

Info